Stockholm : réouverture du Nationalmuseum. Un voyage dans la lumière et la couleur à l’enseigne du Made in Italy

Stockholm-nationalmuseum-goppion-vitrinesLa collection de ce musée comprend quelque 700 000 pièces, notamment des peintures et des objets artisanaux des XVIIème et XVIIIème siècles, d’art français du XVIIIème siècle et d’art hollandais du XVIIème siècle, sans compter la plus grande collection scandinave de porcelaine. Après sa réouverture, cinq mille d’entre eux seront visibles, tandis que les autres seront présentés au public au fur et à mesure, par rotation.

Le Nationalmuseum de Stockholm se prépare à cette grande réouverture prévue pour le 13 octobre, moment où le public se retrouvera dans un environnement entièrement rénové avec des espaces plus vastes améliorant l’exposition des œuvres et facilitant les services.

Inauguré en 1866, l’édifice du Nationalmuseum a été conçu par Friedrich August Stüler, un architecte allemand qui a également projeté le Neues Museum de Berlin. De style néo-renaissance vénéto-florentin, il est le symbole même de Blasieholmen, quartier bordant le canal Strömmen où se trouvent les hôtels des ventes les plus importants de la ville, des antiquaires et des galeries d’art.

Par la suite, cet édifice a été constamment modifié et adapté aux exigences du musée. Toutefois, n’ayant jamais été entièrement rénové, il ne correspondait plus aux standards internationaux aujourd’hui exigés en matière de contrôle climatique, de réglementations anti-incendie, ainsi que de milieu de travail et de logistique.

Ce projet de restructuration, étalé sur cinq ans, s’est concrétisé dans un musée ouvert, accessible aux visiteurs, un lieu où l’art peut être vécu, à petite ou à grande échelle, tout en préservant l’intégrité du patrimoine architectural de l’édifice.

Le nouveau système de contrôle climatique adopté permet de montrer les collections du musée de manière intégrée en abolissant les frontières entre les différentes disciplines artistiques. Les peintures, de même que d’autres œuvres encore plus sensibles aux facteurs environnementaux, les dessins et les gravures, par exemple, peuvent être présentées en même temps que les arts appliqués et le design. Les œuvres exposées peuvent donc être beaucoup plus nombreuses, ce qui enrichit l’expérience du visiteur en mêlant plusieurs histoires.

Pendant ce voyage dans l’Art d’un nouveau style, le public sera accompagné par de très belles échappées sur la ville. Les grandes fenêtres qui étaient jusqu’ici fermées par des volets inamovibles s’ouvriront sur le paysage et un nouveau système d’éclairage permettra d’exploiter au mieux la lumière naturelle qui change suivant les saisons.

Stockholm-nationalmuseum-goppion-vitrines

Chaque salle racontera une époque. Cette nouvelle présentation invite le visiteur à voyager à travers les siècles, du XVIème siècle à aujourd’hui, au milieu de verres, de faïences, de sculptures et de bijoux. Certains de ces objets font partie de nouvelles acquisitions, ces dernières étant « indispensables pour enrichir le musée d’objets qui en étaient jusqu’ici absents, par suite de choix déterminés par les variations des goûts suivant les époques ».

L’installation du musée a été entièrement confiée à Goppion qui a travaillé de conserve avec l’équipe du musée, l’architecte Koel Sanders (New-York) et le light designer Kardoff (Berlin), le but étant de développer une famille d’éléments d’exposition intégrés entre eux comprenant des vitrines, des socles, des podiums et des panneaux.

Cent nouvelles vitrines de différents genres (freestanding, murales, window cases) et d’une grande variété de formes, de dimensions et de prestations renferment les œuvres très hétérogènes de cette collection d’œuvres d’art la plus importante et la plus diversifiée du pays.

Stockholm-nationalmuseum-goppion-vitrines

Ces vitrines se caractérisent par un design simple et linéaire. A l’intérieur, elles reprennent les teintes des murs des différentes salles qui s’inspirent des couleurs qui embellissaient le palais au XIXème siècle. Ces vitrines garantissent des niveaux élevés de sécurité grâce à l’emploi de verres spéciaux. Par ailleurs, elles sont dotées chacune d’un système passif de contrôle de l’humidité relative à base de gel de silice logé dans leur base dans un compartiment spécial. Cela permet d’en contrôler le microclimat et de substituer le produit utilisé sans avoir besoin d’ouvrir l’espace d’exposition.

Stockholm-nationalmuseum-goppion-vitrines

Parmi les vitrines les plus remarquables et difficiles à réaliser, citons les window cases. Ce sont des vitrines encastrées entre les colonnes du musée devant les fenêtres qui permettent aux visiteurs d’apercevoir les œuvres d’art dès la cour interne du palais. Leur réalisation a représenté un défi important par suite des difficultés structurelles qu’elles comportaient de même que celle de l’imposante Royal Bed Case. Mesurant plus de cinq mètres de haut, cette vitrine contient le lit royal à baldaquin et son installation a demandé un très gros effort.

Soixante-quinze de ces cent vitrines réalisées sont munies d’un système « intelligent » de contrôle et de réglage des lumières à LED (dispositif Bluetooth) utilisant une application développée par Goppion.

 

Images © Goppion

www.goppion.com

Consultez la Fiche Annuaire de GOPPION SpA