Question de style. Goppion au Musée Yves Saint Laurent Paris

Le génie du couturier Yves Saint Laurent, son cheminement créatif du croquis original au modèle, les esquisses, les dessins de collection, les accessoires et les objets personnels du célèbre magicien du tissu : quarante ans de créations conservés dans deux musées qui racontent, de Paris à Marrakech, l’histoire de l’un des plus célèbres créateurs de mode du XXe siècle.

A Paris, le Musée Yves Saint Laurent a ouvert ses salles le 3 octobre dernier dans l’hôtel particulier Second Empire de l’Avenue Marceau où, depuis 1974, le couturier, grand amateur d’art, a animé la célèbre maison de haute couture, conçu ses créations et réuni, avec son compagnon de vie Pierre Bergé (qui a disparu à quelques jours de son inauguration), une collection de plus de 700 œuvres d’art qui comprenait des tableaux de Picasso, Matisse, Van Gogh. En 2002, après la fermeture de la Maison, l’hôtel particulier de l’Avenue Marceau est devenu le siège de la Fondation et abrite aujourd’hui l’un des musées les plus attendus de Paris.

Olivier Flaviano, directeur de ce nouveau musée, Aurélie Samuel, historienne de l’art et conservatrice du patrimoine qui a collaboré pendant plus de quinze ans avec le Musée Guimet, la scénographe Nathalie Crinière et le décorateur Jacques Grange, auteurs du projet qui ont déjà organisé de nombreuses expositions de la Maison, ont été les artisans de l’ouverture dans la capitale de la mode de ce qui s’annonce être “un musée de la connaissance, de la reconnaissance et de l’interconnaissance”. Une collection importante appartenant à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent qui s’enorgueillit aujourd’hui d’un patrimoine d’environ 5000 modèles, et dont quelques-uns ont été réalisés par Saint Laurent lorsqu’il était encore l’assistant de Christian Dior, avant de devenir le directeur artistique de cette maison de couture.

A l’instar d’un client illustre à la recherche d’un vêtement parfait, le visiteur pénètre dans la Musée par l’entrée historique de la Maison pour se perdre ensuite parmi les modèles les plus emblématiques de la maison Saint Laurent, entre smokings, trench-coats, sahariennes. Et puis encore les costumes de scène réalisés pour des interprètes mythiques, les bijoux utilisés par le couturier comme des composants essentiels de son style et le long dialogue, source d’inspiration, amorcé avec artistes et écrivains, de Mondrian à Picasso, de Van Gogh à Proust, modèles des hommages fantaisistes rendus par Saint Laurent à la mode.
Goppion a été choisie par ce client prestigieux pour sa capacité à réaliser des vitrines de grandes dimensions, aussi raffinées sur le plan esthétique que fonctionnelles, en mesure de garantir la durée dans le temps les prestations demandées. Cette entreprise a mis au point l’ingénierie du musée et réalisé les grandes vitrines, vitrines tables ou murales, où seront exposées les œuvres les plus délicates de la collection tout en assurant leur protection.

MUSEE YVES SAINT LAURENT PARIS VITRINES GOPPION MUSEE YVES SAINT LAURENT PARIS VITRINES GOPPION

MUSEE YVES SAINT LAURENT PARIS VITRINES GOPPION

Les grandes vitrines murales garantissent la solidité structurelle et la stabilité climatique indispensables à l’exposition des croquis ainsi que des prototypes des collections : ce sont des vêtements, mais aussi des accessoires faits de matières et de tissus aussi précieux que fragiles, présentés dans un aménagement interne multiforme et multifonctionnel se prêtant à des solutions d’exposition différentes. Les grandes ouvertures à porte battante assurent aux conservateurs une fonctionnalité maximale et une utilisation optimale des vitrines et de l’espace d’exposition.

La plus grande des vitrines Goppion a les dimensions d’un salon d’essayage :  avec ses angles ménagés, elle s’enroule littéralement autour du spectateur pour le noyer dans la fable infinie des créations raffinées de la Maison YSL.

Toutes les vitrines sont pourvues de systèmes d’éclairage internes réglables, commandés à distance, pour garantir une intensité lumineuse correcte, ainsi que de systèmes de stabilisation et de régulation du climat interne.

La vitrine-table, elle aussi de très grandes dimensions, est intégrée dans l’aménagement de la pièce et donne l’illusion d’être suspendue entre deux murs.

Cet espace d’exposition est complété par un petit écrin mural destiné à contenir, par rotation, les œuvres les plus singulières de la Maison dont le caractère précieux est valorisé par un système de micro-spots orientables.

Légendes et crédits des visuels : Musée Yves Saint Laurent Paris.

www.goppion.com

Consultez la Fiche Annuaire de GOPPION SpA