Poteaux de guidage à sangle : Potelet équipe le musée d’art contemporain Kanal – Centre Pompidou

La ville de Bruxelles, bien que riche en musées, ne possédait pas encore de lieu permanent spécifiquement dédié à l’art contemporain. La lacune est désormais comblée avec l’ouverture du Kanal – Centre Pompidou. La première année d’activité de ce centre d’art contemporain n’a pas laissé indifférente la population et le monde de l’art bruxellois. Le nouveau musée a su d’emblée trouver un public et faire parler de lui, sous la direction de Bernard Blistène qui avait précédemment été à la tête du Centre Pompidou parisien.

Kanal Centre Pompidou Poteau de guidage a sangle

La reconversion d’un bâtiment désormais historique

Le Kanal – Centre Pompidou est installé dans un ancien garage Citroën, sur la place de l’Yser, au nord-ouest du Pentagone qui constitue le centre ancien de la capitale belge. Ce superbe bâtiment Art Déco datant des années 30, dû à l’architecte Maurice-Jacques Ravazé, a heureusement échappé aux nombreuses destructions immobilières qu’a connues la cité belge. Il est désormais réhabilité pour servir de centre d’art contemporain, sous l’égide de la Fondation Kanal et en partenariat avec le Centre Pompidou dont la réputation n’est plus à faire. Les cinq plateaux qui constituaient l’ancien garage se révèlent particulièrement adaptés à cette nouvelle destination, en offrant la modularité nécessaire à des œuvres qui peuvent parfois nécessiter beaucoup d’espace (installations monumentales) ou bien encore des conditions particulières de présentation (vidéos, performances).

La redynamisation d’un quartier jadis en déshérence

L’installation du Kanal – Centre Pompidou s’inscrit naturellement dans une rénovation d’un quartier qui s’était trouvé réduit à l’état de friche industrielle au début du troisième millénaire. Le nouveau centre d’art contemporain se situe ainsi à proximité immédiate du centre Tour & Taxis, au sein duquel se tient tous les ans la foire d’art contemporain Art Brussels Brussels Art Fair, référence belge en la matière qui draine des collectionneurs venus de l’Europe Entière. C’est ainsi un véritable noyau artistique et culturel qui se crée désormais à proximité des nombreux bâtiments bureaux du Nord de Bruxelles.

La gestion de l’affluence

Le Kanal – Centre Pompidou a accueilli pas moins de 150 000 visiteurs au cours de son premier semestre d’ouverture. Les bruxellois ont notamment été attirés par la proposition du cinéaste inventif Mickael Gondry qui avait créé un studio de cinéma ouvert à ceux qui voulaient plonger dans son univers loufoque et réaliser leur propre film. L’afflux de visiteurs, même s’il n’atteint pas les chiffres du centre Pompidou parisien, oblige à gérer l’affluence, d’autant plus qu’elle est inégalement répartie : certains créneaux horaires sont plus prisés que d’autres, certains événements attirent ponctuellement des foules. La société Potelet a fourni les plusieurs centaines de poteaux à sangle nécessaires pour organiser et canaliser les files d’attente : il suffit de disposer une série de poteaux et de les relier par les sangles incluses pour canaliser une file d’attente, qu’elle soit provoquée par un pic d’affluence, une séance à heure fixe (performance, vidéo, etc.) ou un contrôle de sécurité rendu obligatoire par une période d’alerte. Le poteau de guidage à sangle, facilement déployable et déplaçable, est la solution idéale pour une institution culturelle à la fréquentation fluctuante mais parfois importante.

La protection des œuvres

L’une des difficultés à laquelle sont confrontées les institutions muséales du monde entier est de combiner la présentation des œuvres et leur protection. Le public non averti peut être tenté de toucher par curiosité une œuvre, et ainsi de l’endommager si elle est fragile. Le problème se pose particulièrement pour les œuvres contemporaines, dont beaucoup ne suscitent pas instinctivement la réserve du public : si la plupart des visiteurs savent désormais qu’il ne faut pas toucher une peinture, beaucoup ne savent pas s’ils peuvent ou non toucher un assemblage… d’autant plus que la volonté des artistes est dans certains cas d’autoriser les interactions du public avec l’œuvre, ce qui contribue à semer la confusion parmi les visiteurs. Installer des poteaux à sangle comme ceux que la société Potelet a livré au Kanal – Centre Pompidou est une manière simple et immédiatement comprise par tous de dire au public qu’il ne doit pas approcher telle ou telle installation.

La création d’un périmètre réservé

Le poteau de guidage à sangle est également une solution souple et simple pour créer à tout moment une zone inaccessible au public, même au sein d’une galerie d’exposition ou d’un hall d’entrée. Il suffit ainsi de quelques minutes et de deux intervenants (ou même d’un seul) pour créer un périmètre isolé, au sein duquel pourra par exemple avoir lieu une performance ou l’interview d’un commissaire d’exposition. Il suffira aussi de quelques instants pour ensuite enlever les poteaux et rétablir l’usage normal du lieu : les poteaux offrent ainsi une modularité quasiment instantanée en permettant de préserver temporairement un espace limité au sein de l’institution muséale.

https://www.potelet.eu/

Consultez la Fiche Annuaire de WISECOM