Des NanoPlayer et Vibropad dans La Chambre d’Écho de Laurent Mulot.

affiche-chambre-echoLe Muséum de Grenoble a consacré une exposition à « La Chambre d’Écho », un des trois volets du Thinkrotron de Laurent Mulot ; un triptyque qui questionne sur la mémoire, l’histoire et l’oubli.
Le Thinkrotron (du verbe anglais to think, penser) est « un accélérateur de pensée », né d’une expérience participative axée sur le quartier grenoblois Berriat-Presqu’île scientifique, où se situe le Synchrotron européen (ESRF). L’artiste plasticien a invité les chercheurs et les habitants du quartier à vivre une expérience en binôme pour découvrir les activités de chacun.

Dans la pénombre d’une salle du muséum, « La Chambre d’Écho » se compose d’une dizaine de colonnes pourvues d’une section transparente avec un système d’éclairage LED. Chaque « bocal » laisse apparaître des sculptures interpellant le visiteur sur les différents types de mémoire : sémantique, factuelle, sensorielle…

 

Des voix semblant venir des abysses émergent du silence quand le visiteur s’approche des colonnes. Le procédé intégré par la société Intracom utilise des lecteurs autonomes NanoPlayer ID-AL associés à des excitateurs Vibropad ID-AL. Le lecteur Wav. / MP3 héberge le contenu audio sur une carte SD. Le signal sonore est transmis grâce au Vibropad, une solution anti-vandalisme qui transforme n’importe quelle surface en membrane de haut-parleur.

ID-AL est distribué par Waves System www.wsystem.com.

Consultez la Fiche Annuaire de WAVES SYSTEM :
www.museumexperts.com/annuaire/prestataire/3309