Le Musée du Verre de Charleroi a confié la scénographie de l’exposition « Charleroi, entre ombre et lumière. Le vitrail dans l’espace privé (1880-1940) » à l’agence interiors

L’épanouissement de l’art du vitrail dans l’architecture coïncide avec le développement de l’Art nouveau. Cet engouement persiste dans l’Art déco qui lui succède. Les vitraux et autres compositions vitrées trouvent une place dans les projets d’architecture civile : imposte de porte d’entrée, imposte de fenêtre, brise-vue, fenêtre de porte intérieure, cloison intérieure, baie vitrée, verrière de plafond, lanterneaux… L’art du vitrail rencontre parfaitement le goût de l’Art nouveau pour l’exubérance décorative, mais aussi la prédilection de l’Art déco pour les lignes strictes. Il se marie avec bonheur aux autres éléments architecturaux en vogue : céramique, faïence, marbre… Ce regain d’intérêt pour le verre dans l’architecture correspond au développement des thèses hygiénistes, qui réclament plus d’air, de lumière et d’espace dans les bâtiments publics et privés. La recherche de la lumière devient un dogme pour les architectes.

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

Charleroi n’a pas fait exception à la règle. L’art du vitrail devient omniprésent dans les projets architecturaux proposés aux personnes privées qui décident de construire dans les nouveaux quartiers de la ville en plein essor. Dès lors, la cité carolo développera un savoir-faire dans l’art du vitrail qui égalera que celui de son industrie du verre plat au début du XXème siècle.

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

La scénographie signée l’agence interiors propose de découvrir « le vitrail dans l’espace privé » à travers un volet technique dédié au processus de fabrication d’un vitrail, un volet artistique et patrimonial présentant des archives, des photographies et des vitraux issus de collections privées et muséales de Charleroi, et un volet consacré au vitrail contemporain illustré par l’œuvre atypique et poétique d’Ivan Vanaise.

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

En réponse à la démarche temporaire de l’exposition, le mobilier, éphémère, a été réalisé en carton, tantôt de couleur kraft pour son aspect brut, tantôt de couleur blanche pour son aspect neutre et son rôle de réflecteur dans les jeux de lumière. Le choix des matériaux et des couleurs additionné au caractère strict du design aboutit à une scénographie discrète et subtile qui met en valeur les vitraux.

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

S’inscrivant dans la démarche scénographique, l’éclairage est volontairement technique. Toujours indirect, il rend aux vitraux leur splendeur d’autrefois.

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

© Christian Aschman / Musée du Verre de Charleroi – Henri Vincent

Retrouvez L’AGENCE INTERIORS au SITEM les 12, 13 et 14 janvier 2016 sur le stand A10!

Pour + d’information : www.charleroi.be
Source texte : www.charleroi-museum.be

agenceinteriors.com

Consultez la Fiche Annuaire de AGENCE INTERIORS :
www.museumexperts.com/annuaire/prestataire/5860