Les maisons japonaises des jardins Albert Kahn avec Hygiène Office

Albert Kahn, banquier philanthrope, a consacré la majeure partie de sa fortune au service de la recherche de la paix entre les différentes cultures, un idéal de réconciliation universelle. C’est ainsi, que dès 1895 il crée, le jardin dit « de scènes ». L’ensemble paysager se compose d’un jardin à la française, d’un jardin anglais, d’un village japonais, d’une forêt vosgienne, d’une forêt bleue avec un marais et d’une forêt dorée couplée d’une prairie.

Depuis 1968, le département des Hauts de Seine est propriétaire du site et des collections du musée. Cet automne, il a entrepris la restauration des deux maisons japonaises des Jardins Albert Kahn de Boulogne.

Sous l’égide d’un archéologue et à travers des recherches historiques menées au sein des archives, des architectes japonais et maîtres charpentiers ont démonté ces 2 maisons traditionnelles pièce par pièce afin de les restaurer. Chaque pièce de bois abîmée sera refaite à l’identique, avec des essences venant du Japon.

Préparation des sols avant de remonter les maisons japonaises © Hygiène Office

Préparation des sols avant de remonter les maisons japonaises © Hygiène Office

C’est avant de remonter ces maisons à leur emplacement initial qu’il a été fait le choix de faire une protection termites avant construction. L’idée est de mettre une barrière physico-chimique visant à empêcher les termites souterrains d’accéder aux bois, papiers, cartons, c’est-à-dire tout ce qui cellulosique dans les maisons ou dans le bâti.

Hygiène Office est intervenu, rue des Abondances à Boulogne, zone où la présence de termites souterrains de type Reticulitermes pourrait être possible.

Préparation des sols avant de remonter les maisons japonaises © Hygiène Office

Préparation des sols avant de remonter les maisons japonaises © Hygiène Office

Les futures maisons japonaises sont en structure bois posées sur une fondation béton. La solution retenue est la mise en place du TRITHOR, conformément à la norme NF DTU 13-3. Cette pose est réalisée selon les prescriptions techniques du FCBA organisme auprès duquel Hygiène Office est certifié A+ depuis 1987. Cela garantit la déontologie commerciale, la compétence du personnel et la qualité de l’intervention notamment au travers d’audits de contrôle.

Cette barrière infranchissable par les termites souterrains est composée d’une toile synthétique imprégnée d’un biocide insecticide (deltaméthrine) collée entre deux films en polyéthylène dénommé TRITHOR®. Les films polyéthylènes ont pour but de limiter tout contact avec la substance active pour l’applicateur et l’environnement, ainsi que d’empêcher les remontées capillaires.

Toujours au fait des techniques les plus modernes, soucieux du respect d’exigences santé environnement, Hygiène Office a fait le choix d’utiliser des techniques les plus éco-responsables (ex: anoxie, congélation, chaleur, …).

albert-kahn.hauts-de-seine.fr

Consultez la Fiche Annuaire de HYGIÈNE OFFICE :
www.museumexperts.com/annuaire/prestataire/1286