Goppion à la Royal Academy of Arts de Londres

Les nouveaux espaces de la Royal Academy of Arts de Londres, fondée le 10 décembre 1768 par le roi George III pour promouvoir les arts du design et qui représente encore aujourd’hui une référence pour les principales institutions mondiales dédiées aux artistes et aux architectes, ont été inaugurés le mardi 15 mai 2018, dans le cadre des célébrations de son 250ème anniversaire.

Royal Academy of Arts, Londres ©Hayes Davidson

Royal Academy of Arts, Londres ©Hayes Davidson

Le projet d’extension et de rénovation architecturale du campus, signé par Sir David Chipperfield, a unifié Burlington House et Burlington Gardens et a permis une augmentation substantielle des espaces d’exposition (environ 70%) destinés aussi bien aux prestigieux programmes d’expositions temporaires que la Royal Academy a toujours mis en avant qu’à une meilleure présentation de sa collection permanente.

Royal Academy of Arts, Londres. ©Simon Menges

Royal Academy of Arts, Londres. ©Simon Menges

Royal Academy of Arts, Londres. ©James Harris

Royal Academy of Arts, Londres. ©James Harris

L’aménagement des espaces d’exposition, conçue par Studio Adrien Gardère de Paris, est organisé en galeries thématiques – sculptures, architecture, peinture – exalte la richesse des collections artistiques de la Royal Academy. Beaucoup d’entre elles sont restées jusqu’alors inconnues du grand public et soulignent le fort lien historique et la mission d’éducation et de formation des jeunes artistes que l’Academy propose.

Les vitrines – ainsi que des bases pour statues – de la nouvelle installation, ont été faites et installées par Goppion. Des constructions raffinées, des performances de haute conservation, ornées de finitions en marbre et bronze, font ainsi un clin d’œil à la riche collection de la Renaissance détenue par la Royal Academy.

Parmi toutes les œuvres exposées, le tondo réalisé par Michel-Ange pour la dévotion privée du mécène florentin Taddeo Taddei, initialement placé dans son palais de la via de’ Ginori, acquis et transféré à Londres par Sir George Beaumont en 1823, se distingue particulièrement.

Royal Academy of Arts, Londres. ©James Harris

Royal Academy of Arts, Londres. ©James Harris

La vitrine encastrée, spécialement conçue pour l’œuvre, est d’un grand effet scénographique tant par le contraste chromatique que par son emplacement.
Elle est équipée d’un système d’éclairage «intelligent» (Bluetooth Low Energy) et d’un système de climatisation passif. Un système anti-vibration, placé entre le support de l’œuvre et la paroi de la vitrine, permet d’amortir d’éventuels chocs.

www.goppion.com

Consultez la Fiche Annuaire de GOPPION SpA