Goppion à Harvard : une expérience dans le monde de l’enseignement et de l’éducation

Les Harvard Art Museums ont rouvert leurs portes au public le 16 novembre dernier après un agrandissement et une transformation radicale effectués d’après les plans du Renzo Piano Building Workshop. Le projet de Renzo Piano réunit dans un même complexe muséal ultramoderne trois musées : le Fogg, le Busch-Reisinger et le Arthur M. Sackler. Les visiteurs pourront y admirer plus de 250 000 pièces dont beaucoup ont été données par d’anciens élèves de cette université. Pour les responsables de Harvard, ce projet répond à la volonté d’ouverture à la fois pour les étudiants, les spécialistes et le grand public de la connaissance et de la recherche en matière de Beaux-Arts au sein de la prestigieuse université.

Pour ce projet, Goppion a produit la plupart des vitrines des galeries d’exposition permanentes et temporaires. L’entreprise n’en est pas à sa première collaboration avec l’Université de Harvard puisqu’elle avait déjà fourni des meubles et des vitrines pour la Villa I Tati, son siège florentin. Goppion avait également collaboré par le passé avec le cabinet wHY Architecture qui a défini les caractéristiques générales et l’emplacement des vitrines pour les musées d’Harvard lors d’une installation pour le Art Institute de Chicago.

Vitrines founies par Goppion pour les musées d'art d'Harvard © goppion

Vitrines founies par Goppion pour les musées d’art d’Harvard © goppion

Cette intervention pour l’université d’Harvard a donné l’occasion à Goppion de concevoir, réaliser et installer plus de trois cents vitrines d’exposition de différents types, toutes basées sur son Système Q. Le Système Q propose un large éventail d’options, des possibilités illimitées de combiner les différents composants et des options spécifiques en matière de systèmes d’ouverture, d’aménagements internes, d’éclairage et de contrôle du climat. Cette commande pour Harvard a également été l’occasion pour Goppion de développer, d’expérimenter de nouvelles performances sur les vitrines du Système Q et de breveter deux systèmes innovants d’ouverture dont les composants techniques sont dissimulés dans l’épaisseur du verre, ce qui les rend parfaitement invisibles pour le visiteur. Ces vitrines d’exposition se caractérisent principalement par leur linéarité, leur faible épaisseur et l’extrême simplicité de leur forme. Elles sont, en quelque sorte, des « boîtes transparentes » répondant à la mission d’enseignement et de recherche que se sont donné les Harvard Art Museums et qui est d’« encourager une vision rapprochée d’œuvres d’art authentiques et, ainsi, de favoriser une pensée critique à travers leur contemplation ».

 

www.goppion.com/fr/home

www.harvardartmuseums.org

Consultez la Fiche Annuaire de GOPPION :
www.museumexperts.com/annuaire/prestataire/1191