Les Explor’games, pas uniquement une affaire de technologies

explorgames atelier natureGamification, Explor’games, applications sur tablettes, tels sont les nouveaux outils qui révolutionnent le monde de la découverte de sites externes (parcs à thèmes, etc.). La technologie est donc un nouvel allié pour les exploitants de sites outdoor et contribue à les rendre toujours plus attractifs en créant un effet découverte réellement passionnant.

Mais le tout numérique est-il souhaitable ?

La question se pose et pour cause. Tentés d’intégrer massivement les dernières technologies dans leurs projets, certains sites oublient la règle de base de tous les sujets liés aux Explor’games : sublimer le réel, mais pas le remplacer. Pour ce faire, et s’immerger dans un environnement 100 % virtuel, rendez-vous sur le web ou Google Earth par exemple. Cet exemple poussé à son paroxysme montre bien qu’il est fondamental de bien doser l’intégration des technologies.

Se fixer des objectifs et ensuite évoquer la technologie

Un premier travail consiste à poser le cadre du projet, à réfléchir aux parcours utilisateurs, à scénariser une aventure donc à prendre du recul sur des aspects purement opérationnels pour garder en tête l’émotion et l’expérience utilisateur. Une fois ces éléments maitrisés, il est possible de penser aux moyens et donc à l’application. A priori évident, on constate que beaucoup de projets se construisent autour de la simple technologie. Une erreur génératrice de mauvaise expérience et des investissements inutiles.

Quelques exemples mettant en avant une utilisation inappropriée

Nous pouvons notamment évoquer la 3D et la réalité augmentée aussi appelée RA. Sur cette dernière technologie, l’heure est aux fameux casques de réalité augmentée qui se multiplient dans de nombreux domaines. On comprend bien qu’en matière de sites Outdoor, cette approche n’est pas recommandée et pourtant… certains exploitants peuvent y être tentés…

On imagine assez facilement que cette approche ne peut être adaptée à la visite d’une forêt par exemple. Bien sûr, l’objectif n’est pas de dire que cette technologie est inintéressante, mais simplement pas adaptée à des contextes d’usages particuliers. Il en est de même pour la 3D. Attention donc à ne pas succomber au syndrome du Geek qui consiste à développer une application pour se faire plaisir.

Une histoire d’émotion accompagnée de technologies

Technologie et émotion doivent donc aller de pair. Seul un projet conçu dans une logique d’expérience utilisateur réaliste rencontrera un réel succès. C’est à cette condition que l’effet magique se produira et que réel et virtuel pourront se nourrir l’un de l’autre pour produire une réelle émotion auprès des visiteurs de sites extérieurs.

Charles Dumoulin – Fondateur Atelier Nature

www.ateliernature.net

Consultez la Fiche Annuaire de ATELIER NATURE