Mutualisation, portails publics, convergence des métiers documentaires : le point sur l’état de l’art

Nouveau logo DécalogDans le cadre du SITEM, salon professionnel international des musées, lieux de culture et de tourisme, Decalog a animé avec Maximilien Durand, conservateur du Musées des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon (MTMAD), un atelier intitulé « L’ouverture des collections sur l’internet attire de nouveaux publics ».

Cette intervention a été l’occasion de faire le point sur les nouvelles offres documentaires, orientées vers la mutualisation des applications.
Il est désormais admis que les établissements peuvent regrouper leurs données hétérogènes dans une même base, en tirant partie des profils utilisateurs pour limiter l’accès aux données. C’est le cas par exemple pour la Fabrique de Patrimoine en Normandie qui fédère les données de plus de 70 musées régionaux. Le projet est alors beaucoup moins onéreux à mettre en œuvre et à maintenir, pour un système documentaire de très grande qualité scientifique.
La tendance des projets documentaires est d’intégrer dans la même application des interfaces de gestion de données qui étaient auparavant gérées dans des applications séparées : musées, archives, bibliothèques, centres de documentation, etc.
Là encore, comme au MTMAD, le système produit bénéficie du partage des ontologies et des référentiels ainsi que des méthodes propres à chaque métier : formats d’échange de données (ISO2709, EAD, DTD XML spécifiques, etc.), grilles communes, recherche partagée. La formation des équipes permet d’enrichir les échanges de compétences et contribue à l’harmonisation des données gérées.
Enfin, la plupart des projets comportent désormais un volet de publication des données sur l’Internet. Le portail documentaire donne alors accès aux données gérées et porte l’image des institutions. Il est important, dès le début du projet, de concevoir une structure ouverte, capable d’accueillir les données de plusieurs services ou même d’institutions.
C’est ce que Decalog a mis en œuvre dans le portail Bilketa du Pays Basque pour présenter en une seule recherche unifiée les données de plus de cinquante institutions (musées, archives municipales, documents des médiathèques du territoire, fonds patrimoniaux, contribution collaborative, etc.). La médiation que permet le portail met en avant le rôle des documentalistes qui, au-delà de la description scientifique des biens, savent valoriser les collections en ligne.

L’atelier animé par Decalog au SITEM venait en complément d’une première participation au salon en tant qu’exposant. Decalog a pu y exposer son approche de la gestion des collections pensée en réseau afin de répondre à des exigences de budgets réduits sans pour autant sacrifier la qualité de l’exposition des donnés.
Le logiciel FLORA et le portail OSIROS, les deux solutions phares de Decalog en démonstration sur leur stand, ont permis à la société d’exposer cette vision de manière très concrète aux visiteurs.

www.decalog.net

Consultez la Fiche Annuaire de DECALOG